DHpourtous

Portail des DH de TOUS par TOUS et pour TOUS

Archive pour la catégorie 'ONU en RDC'


Nouveau mandat de la Monuc implique-t-il Nouvel espoir de paix en RDC?

22 décembre, 2008
ONU en RDC | Pas de réponses »

image0015.jpgclipimage004.jpgclipimage002.jpgCe 22 décembre 2008,le Conseil de Sécurité des Nations-Unies a,lors de sa réunion du jour, voté à l’unanimité de ses membres permanents et non, la Résolution 1856 qui, non seulement proroge le mandat de la Mission des Nations-Unies au Congo (Monuc) jusqu’au 31 décembre 2009, mais fait important et suffisament commenté, modifie et requalifie le mandat de la plus importante et coûteuse mission jamais organiséé par l’ONU dans le monde.Cette résolution fait suite à la Résolution 1843 qui autorise elle l’augmentation provisoire du personnel de la police et militaire de la Monuc plus précisement dans les Kivus.
Au vu de la situation de guerre qui prévaut au nord Kivu présentement et la gestion qui en a été faite par ladite Monuc me pousse à me poser une série de questions sur l’impact d’un tel revirement de la communauté internationale en RDC mais surtout sur un petit bilan de l’action de la Monuc depuis son installation dans notre pays voilà plus de dix déjà.
Mon but dans ce blog est comme j’ai eu à le dire dans ma présentation, de promouvoir et vulgariser les droits de l’homme les plus élémentaires.
Tous les hommes étant censés être nés égaux en droit et en liberté (art. 1er DUDH), ils ont droit à la vie, à se loger, se nourrir, se vêtir, avoir des soins de santé dignes,cela pour eux-même mais aussi pour leur famille sans discimination, distinction liée au sexe, à la race ,la nationalité, ses opinions, son association avec d’autres, sa religion….Ils ont droit à un travail qui leur procurent une rémunération équivalente, à assurer la scolarisation de leurs enfants, leur assurer des loisirs saints….ce sont là quelques-uns des droits de l’homme les plus élémentaires qui sont repris dans la DUDH et coulés en dispositions contraignantes dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Les 17 milles hommes que comptent la Monuc actuellement en RDC ont-ils protégés, fait la promotion et la vulgarisation desdits droits depuis leur arrivée?
L’importance et la valeur de la vie humaine n’a jamais autant été bafouée, violée que lors de ce conflit dans toute la RDC et surtout à l’est du pays dans l’Ituri, le Nord et le Sud Kivu avec près de 5 millions de mort (il faut la seconde guerre mondiale pour trouver plus grave!?!). Si grave les violences faites aux femmes que les même nations-unies ont décidés de les considérées comme armes de guerre et de poursuivre et condamnés leurs auteurs pour crimes contre l’humanité.
Plus de 1 Millions 500.000 personnes (plus qu’au DARFOUR);hommes, femmes, enfants vieillards déplacés intérieurs donc sans logis si ce n’est des tentes, la paille ou pire la belle étoile. D’un autre côté, comment se loger décemment et honnêtement lorsque l’on est mal ou pas du tout payer?
Manger à sa faim est un véritable luxe en RDC depuis trop longtemps et la crise financière mondiale actuelle n’est pas propice pour faire entrevoir le bout du tunnel aux populations congolaises les plus démunies terriblement frappées par ce marasme économique qui n’a que trop duré.
Face à un tel tableau, se vêtir n’est plus une priorité et le marché de la friperie et des qualités inférieures trouve toute sa raison d’être lorsque carrément les gens sont à moitié vêtues voire tout simplement dévêtues c-à-d mal vétues.
Les soins de santé sont un droit élémentaire, mais l’état de vétusté de nos institutions de santé,le manque de matériels médicales et des produits pharmacieutiques et la démotivation des professionnels du domaine peuvent-ils faire espérés une prise en charge efficiente?
L’éducation, obligatoire dans les pays développés (du moins pour l’enseignement fondamentale), est aussi un des droits
de l’ homme les plus élémentaires. Peut-il être garanti dans l’état actuel de nos écoles et aussi universités?
Peut-on pensé à des loisirs lorsque l’on ne parvient pas à satifaire de besoins vitaux?
Que dire de l’environnement ( qualité) général de vie sans courant électrique permanent pour les grands centres et son absence totale dans le reste du pays et le déficit de distribution de l’eau potable pour tous (entrainant des maladies d’où un cercle vicieux) ?
Toutes les corporations professionnelles et sociales que compte la RDC sont allées en grève de multiples fois et encore depuis 2006 années de l’organisation des premières élections dites démocratiques qu’est connue la RDC depuis son indépendance il y a plus de 48 ans(organisées avec le soutien tant matériel que financier « 300 millions d’euros » d’où la main-mise!?!). Ainsi, professeurs d’universités, enseigants du primaire et secondaire;les médecins, les magistrats, les infirmiers et autres du secteur de la santé; les agents et fonctionnaires de la fonction publique ainsi que les agents des entreprises du portefeuille,toutes régies financières confondues; les étudiants et élèves; la police, l’armée voire même ceux des services spécialisées ressentent le malaise sans que le pouvoir n’ait pu ou voulu donner ou encore trouver de solution, ce qui est pourtant son rôle primordial. L’essentiel de la revendication de ces compatriotes est sans aucne crainte d’être contredit, celle ayant trait à la médiocrité, la modicité, l’insufissance ou carrément le manque de rémunération ou salaire. Quel choc lorsque l’on jette un coup d’oeil au revenus distribués dans le milieu du pouvoir surtout des réprésentants du peuple sencés être dans l’hémicycle (national ou provincial) par la volonté du constituant primaire pourtant détenteur du pouvoir politique qu’ils leur délègue.
Cette énumération des droits de l’homme les plus élémentaires et l’examen du niveau de leur prise en charge ou satisfaction en RDC n’est pas exhaustive mais suffisament évocateur du déficit réel que connait notre jadis grand et beau pays en la matère.
Le train de vie général des 17.000 hommes tant militaire,de la police que civils de la Monuc, comprennant l’application de tous les droits de l’homme élémentaires repris ci-dessus,peut-il être considéré comme un exercice ou un exemple de protection et de promotion des droits de l’homme par ces derniers,censés représentés l’ONU avec sa Charte des droits de l’homme (DUDH,pacte,protocole,convention,traité et que sais-je encore comme instrument juridique international en matière des droits de l’homme)?
Logement, nourriture, vêtement, charroi automobile, infrastructures et commodités de toute sorte (différence de traitement entre personnel expatriés et local ou national donc congolais) des ces hommes et femmes (toute nationalité confondue) de la Monuc; identiques créatures de Dieu comme les hommes, femmes, enfants, vieillards congolais ne nous emmène pas à y répondre par un affirmation ou positevement car l’écart, la différence est trop grande, pour quel résultat si ce n’est ajouté une détresse morale voire psychologique au tableau négatif fait de frustation matériel, financier sus-évoqué pour le congolais qui voit par là et comprend du coup que la « vie » existe et qu’il faille allé le chercher ailleurs, d’où l’exode constaté depuis près de 3 décennies au-moins et pas seulement vers l’extérieur mais aussi rural,cela à la quête du bien-être voire le mieux-être personnel en particulier mais familiale,clanique en général.
Ce nouveau mandat de la Monuc pourra-t-il être porteur d’un nouvel espoir pour le peuple congolais (protection des populations civls)? Les nouvelles prérogatives des soldats onusiens nous laissent supposés que nous n’allont plus vivre des scènes où des populations civiles ont été tuées sauvagement au vu et au su de la Monuc(impuissante à cause de son mandat et quid de la non-assistance de personne en danger!?!) voire même à sa barbe?la sagesse nous oblige cependant à jouer les « saint Thomas » c-à-d ne croire que ce que j’aurai vu!
Avec ce nouveau mandat sera-t-il effectivement mis fin aux exactions et règne des potentats à la tête de groupes armées qui sèment la mort et la désolation sur toute l’étendue du pays en général mais plus particulièrement à l’est (pouvoir autonome)? La vie sera-t-elle dorénavent respectée par tous tant gouvernement que rebellion et autres? Trainera-t-elle les auteurs de tels actes devant la Cour Pénale Internationale pour les voire répondre de leurs actes?
Je voudrais bien croire que nouveau mandant de la Monuc rimera avec nouvel espoir pour la RDC.attendons voir!

Me Delphin Moloni

réflexion nicaus 1980 |
Douceur Intemporelle |
Testimonium |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mesarticlesavendre
| CAP 2002 Français, Histoire...
| petit prince