DHpourtous

Portail des DH de TOUS par TOUS et pour TOUS

  • Accueil
  • > Journées commémoratives
Archive pour la catégorie 'Journées commémoratives'


Martyrs de l’indépendance:50 ans après,la RDC est-elle digne de ce sacrifice ?

4 janvier, 2009
Journées commémoratives | Pas de réponses »

mozscreenshot12.jpgCe dimanche 04 janvier 2009, la RDC commémore la journée dite des martyrs de l’indépendance; de ces Congolais qui, le 04 janvier 1959 (c-à-d il y a 50 ans de cela!), ont payés de leurs vie pour revendiquer le droit à l’indépendance du Congo-belge.
En effet, mécontent de l’annulation en dernière minute d’un meeting de l’ABAKO à l’YMCA pour les uns et colère des supporters sortant d’un « derby » de football au stade Tata Rapaël entre les 2 grands clubs de Léopoldville de l’époque (défaite de V-Club face à Mikado,l’équipe de la SABENA!?!) pour les autres;émeute,trouble,pillage,atrocités sur les belges avec viol des femmes, ils ont osés bravés les forces de l’ordre chargés de les dispersés, d’où des multiples morts, 40 pour les autorités belges tandis que les nationaux estiment le nombre à plus de 200, mais comme qui disait « mort d’homme » avec ou sans « s ».ce sont eux qui deviendront les MARTIRS de l’ indépendance
Le rassemblement s’est tranformé en une occasion pour faire des revendications à caractère politique, réclamant ainsi l’indépendance immédiate du pays, cela contrairement aux promesses des autorités belges qui n’entrevoyaient l’octroi de ladite indépendance que beaucoup plus tard (1980) et avec des conditions préalables contraignantes.
J’estime avec le recul qu’il était de leur droit de réclamer l’auto-détermination du peuple congolais et la prise en main de la gestion des affaires publiques (de la terre de leurs ancêtres) telles que issue du découpage de l’Afrique à la conférence de Berlin de 1885.
Etaient-ils prêt à cette époque? un extrait du discours du roi des belges (Baudouin) qui disait plus ou moinss qu’il fallait donné l’indépendance sans précipitations ni attermoiements; il disait encore, qu’il fallait avoir une administration compétente et efficace et que l’économie du pays devait être entre les mains de personnes bien formées et eux aussi d’une compétence avérée, sinon l’espoir d’un pays indépendant et démocratique ne serai que illusion et utopie!!
Cet évênement déclenchera le processus accéléré de l’octroi de l’indépendance qui interviendra le 30 juin 1960, c-à-d depuis 49 ans déjà!
Je suppose que l’Etat indépendant pour lequel ces dignes fils du Congo se sont battus et ont versés leur sang était et devait être (doit être) un Etat où les droits de l’homme ainsi que les libertés fondamentales de chacun seraient respectés car garantis par des Congolais (gouvernants) pour des Congolais (gouvernés et non colonisés) et non plus par des Belges (colonisateurs) comme ce fut le cas à l’époque coloniale.
Après 50 ans, je me demande si nous avons été les dignes héritiers de nos MARTYRS DE L’INDEPENDANCE ?
Avons nous fait du Congo un pays développé où il fait mieux vivre qu’à l’époque coloniale ? un pays où règne la paix et où la sécurité des biens et des personnes est assurée? avons nous pu et su garantir la souveraineté nationale et préserver l’intégrité du territoire?
Le Congo est-il devenu un Etat de droit ? le vécu quotidien du commun des citoyens du pays est-il devenu meilleur qu’à l’époque décriée puisque géré par des Congolais eux-même ?
Toute tentative d’ y répondre me semble toujours penchée vers la négative mais, en lieu et place d’en faire supporter la responsabilité à quiconque, je fonde au contraire l’espoir que tous les Congolais se battrons pour faire du Congo en 2009 une terre où il fait bon vivre pour chacun en particulier et tous en général.Ainsi seulement, j’ose croire que nous serons dignes de se prévaloir de l’héritage (lourd à porter ?!?) de nos MARTYRS DE L’INDEPENDANCE.

Me Delphin Moloni

DUDH 60 ans après,quel bilan en RDC?

10 décembre, 2008
Journées commémoratives | Pas de réponses »

90x728gif.gif90x728gif.gifLa Déclarattion Universelle des Droits de l’Homme totalise aujourd’hui 60 ans depuis sa signature, les pays signataires l’on voulu comme étant la vision du monde civilisé sur les rapports, les relations entre les Etats, les peuples ou tout simplement entre les HOMMES « ….tout les hommes sont nés égaux…. ».
L’Organisation des Nations Unies à durant ces 6 décennies tenter de promouvoir et de protéger les droits de l’homme contenus dans la DUDH à travers les instruments juridiques internationaux et les mécanismes qu’elle à mis en place pour y parvenir.
Des droits fondamentaux dits de la première génération à caractère général, elle a édicté des droits de plus en plus spécifiques étalées sur 2 ou 3 générations, concernant des groupes plus restreints,plus faibles ou encore plus vulnérables tels que les femmes, les enfants,les peuples autchtones…..
L’Afrique, à l’instar de l’Europe et du continent américain à aussi son instrument de promotion et de protection des droits de l’homme à travers sa « Charte africaine des droits des peuples et du citoyen » qui prévoit aussi son mécanisme.
La République Démocratique du Congo (ex. Zaïre) devenue indépendante le 30 juin 1960 à adhérer directement à l’ONU et à par après ratifier un bon nombre des textes juridiques internationaux des droits de l’homme en l’occurence la « Charte Internationale des Droits de l’Homme » mais la question présente qui me vient à l’espritt en ce jour anniversaire est de savoir quel peut-être le bilan de la situation des DH dans ce pays de l’Afrique centrale?
Sans prétendre y apporter une réponse exhaustive, je pourrais dire sans risque de me tromper, qu’il y a encore beaucoup à faire pour ne pas dire tout à faire en matière des DH.
Les violations des DH les plus élémentaires sont légions et cela à tous les niveaux et par toutes les autorités tant civiles que militaires (des services de sécurité) et en ces temps de guerre répétée, par toutes les forces armés en présence sur le territoire de la République; l’exemple du viol des femmes en RDC qui devient une arme de guerre et que les Nations-Unies ont érigées en crime contre l’humanité donne matière à réflexion.
Du « Département des Droits et Libertés du Citoyen » à l’époque du Zaïre en passant par le » Ministère des Droits Humains » sous la République Démocratique du Congo de l’époque de Laurent désiré Kabila pour en arriver au « Ministère de la Justice, Garde des Sceaux et des Droits Humains », le politique congolais a tenté de prendre des dispositions en matière des DH mais il y a toujours eu le problème de la VOLONTé POLITIQUE pour rendre la promotion et la protection des DH une chose effective.
La mise en pratique des dispositions de la DUDH par les dirigeants congolais pourra permettre de parvenir à l’idéal commun à atteindre par tout le peuple congolais, toute la nation congolaise.

Me delphin Moloni

réflexion nicaus 1980 |
Douceur Intemporelle |
Testimonium |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mesarticlesavendre
| CAP 2002 Français, Histoire...
| petit prince